Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Quinzième anniversaire

Publié le par cervoliste

36_Quinze_blanc.jpg

Alors que je n'ai rien construit, rien écrit depuis plus d'un an (d'ailleurs, on ne m'a vue sur aucun Festival, ce printemps), voilà que l'envie revient. Je sors de ma coquille. C'est bon signe! :-)

 

L'an dernier, en mars, le club Elément'Air a organisé le traditionnel atelier de construction. En vue du Festival de Vercorin, qui allait fêter son quinzième anniversaire en juillet, l'équipe a décidé de marquer le coup. Ils ont donc mis au point un cerf-volant inédit, qu'ils ont baptisé le Jubilaire. Sur une forme commune, chacun, ensuite, allait y faire figurer le nombre 15. Transparent, le cerf-volant permettait vraiment de mettre en valeur le dessin. En vol, on devine les contours du cerf-volant, mais c'est le XV qui ressort vraiment. Le modèle proposé affichait une immense XV, bien proportionné, graphique, très beau. Comme j'étais en panne d'inspiration à ce moment-là et que je ne construisais plus rien depuis un bon moment, j'ai eu envie d'aller plus loin, de m'impliquer un peu dans ce 15, de me l'approprier. Le "Quinze" est donc resté longtemps tout blanc, sans que je commence vraiment son motif.

 

Mon fils a un prénom qui commence par "Q", comme quinze. Je tenais là l'occasion de lui faire un clin d'oeil, par cerf-volant interposé. J'ai donc dessiné une immense lettre "Q", pas trop ronde, pas trop régulière, comme si le vent jouait avec ses contours. Je voulais quelque chose d'organique, de presque vivant, qui contrastait avec le XV proposé par Nicolas et Bernard. Puis, j'ai choisi quinze morceaux de toile de spi, pour remplir la lettre. Bien sûr, j'ai pioché dans mes chutes et je n'en ai sorti que des tons camaïeux : rose (tiens, donc?!), rouge, violet, mauve,...

 

Après l'étape de couture, j'ai tenté le premier vol. Dès que l'appareil s'élevait un peu dans les airs, on distinguait très bien ... un zéro, ou la lettre O. Pour que ce soit plus lisible, j'ai essayé d'accentuer la queue du "Q". J'ai donc fini le mot "Quinze", en l'écrivant au feutre argenté, en bas à droite.

 

Finalement, je ne vole presque jamais le Quinze. Son design est plutôt mou, sans caractère. Et je ne parle même pas de la comparaison avec les cerfs-volants des autres, qui arborent presque tous ce magnifique XV, inspiré par le fameux XIII de la bande dessinée. Pourquoi ai-je cherché à compliquer ? ... éternelle question! Maintenant, je saurai que si je n'ai pas l'inspiration, il vaut mieux m'abstenir.

 

De plus, ce Jubilaire a été créé pour marquer le quinzième anniversaire du Festival de Vercorin. Mais il se trouve que c'était aussi la dernière édition de ce Festival que j'aimais beaucoup. Le comité d'Elément'Air a beaucoup donné, s'est beaucoup investi pour organiser chaque édition de ce rendez-vous internationnal, si apprécié. Les aléas de l'organisation, les difficultés de communication, l'immobilisme de ceux qui auraient pu prendre la relêve, tout cela a eu raison de leur courage. N'ayant jamais rien fait pour les décharger, je ne leur jette pas la pierre. Je trouve, au contraire, qu'ils ont tenu bien longtemps. Je profite seulement de ces quelques lignes pour rendre hommage à tout ce qu'ils ont fait pour que perdure cette fête, faite de rencontres et d'échanges, dans un esprit si proche de ma vision du cerf-volant, loin de l'aspect mercantile qu'on peut trouver ailleurs.

 

Alors si j'ai un petit pincement au coeur quand je fais voler le Quinze, c'est juste un peu de tristesse en pensant à ce qu'ils avaient fait de ce rendez-vous à Vercorin. Ils y avaient mis tout leur coeur, tout simplement.

 

36 Quinze gris 36 Quinze profil

Commenter cet article