Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Patchwork séminole

Publié le par cervoliste

41 Delta Marseille

 

Pour l'atelier de l'Ascension, le club Archytas cherchait un cerf-volant simple pour l'oeil, stable même par petit vent. C'est tellement agréable, quand on vole tous ensemble, avec des appareils similaires mais tous différents, chacun dans ses propres couleurs ! Ca donne vraiment un effet d'ensemble, un sentiment d'appartenir au même groupe...


Finalement, le choix s'est porté assez vite sur un delta. C'est tellement classique, qu'on n'en avait que deux ou trois dans tout le club. Encore une fois, Maryline a fait les recherches graphiques et nous a proposé quelque chose de simple : un dégradé, dont l'effet serait accentué par un dessin de créneaux, pour que les couleurs voisines se fondent l'une dans l'autre. Comme c'est une vraie professionnelle, elle avait même une technique, pour nous permettre de le réaliser sans trop se prendre la tête.


Ce sont les séminoles qui ont mis au point cette façon de faire. Au XIXe siècle, ce peuple indien utilisait des bandes de tissu, qu'ils recoupaient à 45 ou 60 degrés. Ensuite, on assemble les bandes, en décalant plus ou moins les couleurs. Cet assemblage, apparamment simple, permet d'obtenir des motifs géométriques très complexes. Va voir des images qui montrent ce qu'ils font : c'est magnifique et ça a l'air si contemporain !


Bref, A Boudry, on discute des couleurs à associer, du nombre de bandes à sélectionner ("Ce serait miieux, si on finissait tous par des carreaux noir-blanc, en bas."), de la taille des appareils ("Plus grand, ça serait mieux, non?") et on s'y met.

 

Aïe, aïe, aïe! Si on avait su dans quoi on se lançait!... Pendant tout le week-end de l'Ascension (3 jours et demi), on a coupé, on a cousu et cousu et cousu... Pour repartir, chacun chez soi, avec un cerf-volant inachevé! La plupart d'entre nous n'a même pas pu le finir sur place!

 

Naturellement, c'est cette fois-là que nous avions décidé, mon fils et moi, qu'il était bien assez grand pour coudre son propre cerf-volant. Sur place, je l'ai donc aidé, coaché, guidé, soutenu, encouragé, secondé, pour qu'il puisse faire son propre cerf-volant. En rentrant à la maison, il ne restait plus qu'à terminer une ou deux coutures, scier et ajuster les baguettes, ... et tout recommencer pour faire le mien, qui n'était que partiellement coupé!

 

Finalement, le résultat valait tous les efforts qu'on a déployés et notre patience mise à rude épreuve. Ils volent, et côte à côte, ils sont magnifiques! C'est vrai que les carreaux noir-blanc, ça donne une unité entre tous ces cerfs-volants. C'est vrai aussi que plus grand, c'est mieux.

 

En plus, pas d'histoire : on a chacun le sien ;-)

 

41 Delta Marseille 2012 41 Deltas duo

Commenter cet article