Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La vie en rose ;-)

Publié le par cervoliste


Voilà, ça y est, je l'ai enfin fait! Un cerf-volant tout simple, tout rose...

Il y a longtemps (au moins deux ans), Antonio m'avait fait cadeau d'un tissu extraordinaire. C'est avec cette toile qu'il a fait ses carrés magnifiques. La matière est tellement fluide, avec de merveilleux reflets, que c'en est magique! Devant mon air extasié, il m'en a offert une longueur, en rose, bien sûr. D'abord très pressée d'en faire un cerf-volant génial, j'ai vite été confrontée à la lourde responsabilité que cela représentait. Le carré était une forme idéale pour mettre en valeur ce matériau extraordinaire. Mais je n'avais pas du tout envie de copier, même si c'est Antonio. J'ai donc ressorti les plans des cerfs-volants que j'avais envie de réaliser. Pas question de me lancer dans un prototype que ne volerait pas! J'avais trop peur de ne pas être digne de ce cadeau, alors je n'en faisais rien... mais j'y pensais tout le temps.

Depuis deux mois, je vois la Vie en Rose. C'est sans doute ce qui m'a donné le courage (l'insouciance?) de me lancer. Mieux vaut vivre les choses pleinement, quitte à ce que ce ne soit pas aussi réussi qu'on l'aurait voulu! Alors j'ai ressorti ce fameux plan, sur lequel je n'osais pas me lancer non plus. C'est une petite chose toute simple, graphique, au bridage facile, qui bouge dans le vent. Un cerf-volant vivant, qui s'adapte aux courants qui le soutiennent, qui plane, qui nous emmène dans les nuages avec lui... juste ce dont j'avais envie.

Voici donc La Vie En Rose, Parawing dessiné par Francis Rogallo. A l'origine, il n'est composé que de la voile et des brides. Mais la souplesse du tissu choisi permettait trop de déformations de la toile et l'empêchait de voler. J'ai donc ajouté des baguettes de fibre de verre. Puis je l'ai essayé à Marseille...

De sages cervolistes m'ont informée qu'ils avaient vainement essayé, eux aussi. J'ai donc ajouté une troisième baguette de fibre de verre, puis une quatrième, transversale, pour le transformer en delta. Dommage, j'aimais beaucoup son air d'avion en papier... et je ne sais même pas si ça vole ;-)


Commenter cet article