Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Anneau, mars 1999

Publié le par Céline Bacchetta

Ensuite, pendant l'automne et l'hiver suivants, je me suis documentée. J'avais très envie de faire partie du spectacle des grands festivals, d'avoir quelque chose à montrer. J'ai choisi, pour ma troisième construction, un engin de ligne. Ce n'est pas à proprement parler un cerf-volant, puisqu'il ne s'élève pas vraiment dans les airs. On le fixe près du sol, ou à la ligne d'un cerf-volant et il flotte dans l'air, à la hauteur où il a été fixé.

J'étais tombée sous le charme des grands bols de M. Gressier. J'ai même cherché les plans sur Internet. C'est la taille de l'engin fini qui m'a arrêtée. Pour le maintenir au sol, il faut le fixer... à une voiture! Je ne m'imaginais pas, manipulant un engin qui aurait une telle force de traction. Je me suis donc "rabbattue" sur un Anneau.

Beaucoup plus petit, il ne mesure que 4 mètres de diamètre et sa forme ne retient que peu d'air. Je suis donc capable de le déplacer seule (quand le vent tourne, par exemple), sans avoir peur qu'il m'échappe.

Il est constitué de 100 bandes de 10 cm de large, toutes cousues entre elles. J'ai choisi une toile de spi bleu nuit pour la couleur de fond. Une bande sur quatre est dorée, symbolisant les rayons du soleil. Puis, sur les bandes bleues, j'ai cousu des étoiles et des lunes dorées.

Ainsi, quand il tourne, sous l'effet du vent, on peut observer l'éternelle ronde du jour et de la nuit, du soleil, de la lune et des étoiles... Quand le vent y met du sien, l'anneau tourne et rebondit mollement sur le sable. En le regardant, on se laisse rêver, l'imagination vagabonde avec lui...

 

 

Commenter cet article