Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Mon premier cerf-volant

Publié le par Céline Bacchetta

Après avoir découvert les rudiments du pilotage (et des atterrissages non-contrôlés), j'ai eu très envie de fabriquer mes propres cerfs-volants. Je me suis d'abord rendue à un festival qui n'existe plus, qui avait lieu, tous les deux ans, à Bulle (Suisse). Là, tout près de l'autoroute, en pleins champs, cohabitaient les créatures les plus incroyables. Se côtoyaient de gigantesques structures gonflables, retenues par des voitures, à côté de tout petits losanges, coloriés par des enfants...

La rencontre décisive, pour moi, a été celle d'Olivier Reymond. Il fabriquait des cerfs-volants rectangulaires, de trois mètres d'envergure (Genki), représentant des personnages de BD. C'est lui qui m'a parlé de ses techniques savantes de couture en appliqués. La couture, je connaissais déjà. J'ai donc trouvé de la toile de spi (vous savez, ces grandes voiles de bateau, multicolores), des baguettes de carbone et un plan qui me plaisait. A ce moment-là, je n'imaginais même pas qu'on n'était pas obligés de suivre un plan pour espérer que ça vole...

C'est ainsi que j'ai construit mon premier cerf-volant, le SNOWFLAKE, ou flocon de neige. C'était en avril 1998. Un petit détail, à propos de mon Snowflake : il a beaucoup volé en bord de mer, là où les vents sont forts et réguliers. Mais lors de la construction, je ne pensais pas que la toile que j'utilisais avait un "droit fil". Ce qui fait que je ne l'ai pas coupé dans le bon sens. Au fil des vols, les bords d'attaque se sont légérement déformés et cela a changé sa façon de voler. Selon comment il prend le vent, il vole tout à droite ou tout à gauche du terrain. Comme ça le fait croiser les lignes des autres cerfs-volants, j'évite de le sortir...

Commenter cet article