Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Renifleur de thermiques

Publié le par cervoliste

43 Vol d'ensemble des thermikschnüfflers (photo de Maggi)

43 Vol d'ensemble des thermikschnüfflers (photo de Maggi)

Au tout début de l'année, l'équipe d'Elément'Air s'est organisée pour qu'on construise des Thermikschnüfflers. Derrière ce nom barbare se cache un cerf-volant tout en élégance. Repéré à Epinal, en octobre 2013, il a été observé, admiré, épié : on voulait un appareil qui vole vraiment!

Le "renifleur de thermiques" devait sentir les courants les plus ténus, tout en supportant un vent plus soutenu.

C'est Maggi et Bernard qui sont allés discuter avec les allemands qui les avaient construits. A l'hiver suivant, un plan et des chablons avaient été créés. En construisant le prototype, Maggi s'est vite rendu compte qu'il fallait prévoir beaucoup de temps : il est plein de petits détails, de petites poches, d'ourlets arrondis...

Pour simplifier la commande de tissu, on a imposé l'utilisation des couleurs du club : Noir, rouge, violet, bleu, turquoise... Donc, pas de rose pour moi, cette fois-ci! J'ai choisi le violet, celui qui était proposé me plaisait bien... à Hervé aussi! On a choisi la même couleur! "Les grands esprits..."

Le comité s'est donc réuni, un samedi, pour couper toutes les pièces nécessaires. Ça nous a pris l'après-midi, mais c'était un bon prétexte pour se retrouver et manger ensemble ensuite.

Le jour de l'atelier, tout le monde s'y est mis. On était équipés comme des pros : grande table pour les assemblages, chacun sa machine, deux autres avec un pied de biche spécial pour les ourlets, et surtout des tonnes de cakes, gateaux et chocolats pour soutenir le moral des troupes.

A la fin de la journée, mission réussie : les cerfs-volants étaient tous finis, assemblés, bridés. Il faisait froid, il faisait moche. On a reporté le vol d'essai à plus tard. On a pu les essayer un peu à Verbier, mais c'est à Vollèges qu'a eu lieu le vrai vol d'ensemble.

Non seulement ils volent, mais ils tiennent leurs promesses : il leur suffit d'un souffle, alors qu'ils peuvent supporter des rafales plus brusques. Ouf! Cette fois-ci, on n'aura pas transpiré pour rien ;-)

Commenter cet article

Blaise 25/05/2015 12:32

Bravo pour le blog et toutes ces superbes réalisations!!
Ca donne envie de les voir voler... et d'acheter une machine à coudre! ^^